Je crois défaillir

Après une trentaine d’années d’absence, je passe les vacances depuis plusieurs années dans mon village natal, dans le Minervois, où j’ai vécu jusqu’à l’âge de 13 ans.
J’aime y retrouver des personnes qui ont connu des membres de ma famille, me remémorer des souvenirs bien lointains.
Cet été, lors d’une messe dans ce petit village, une paroissienne distribue les livrets de chants.
En l’ouvrant, je découvre un marque-page qui me rappelle quelque chose… Il ressemble étrangement à l’image que ma famille avait fait imprimer pour ma profession de foi. Je le retourne
et je crois défaillir ! C’est mon nom qui est inscrit avec les grandes dates de ma vie (baptême, première communion et profession de foi). J’ai entre les mains un souvenir de ma profession de
foi qui remonte à quarante-quatre ans… Par quel miracle se trouve-t-il encore dans ce carnet de chants ? Joie et gratitude à Celui qui sait toutes choses et m’a fait ce beau cadeau !
Marie-Pierre Flour

Tiré de la revue Nouvelle Cité septembre-octobre 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.