J’ai faim

J’ai faim. Par bonheur, il me reste encore de quoi m’offrir un sandwich. En sortant du magasin, je vois une femme observant les passants. Je saisis vite qu’elle a faim. J’ai presque l’impression
qu’elle attend que quelqu’un lui propose quelque chose. Rapidement, je lui offre mon sandwich, tout en conservant la possibilité de trouver encore quelque chose à manger. Elle déborde de joie. Je l’accompagne ensuite dans le magasin de fruits et je demande au vendeur de lui en offrir. Je lui fais part de mon intention de régler le lendemain car je n’ai plus de quoi payer sur moi. Or le vendeur donne à cette personne non seulement un fruit, mais un sac complet. Et ceci gratuitement ! Mon petit geste a déteint sur lui.
Expériences traduites de Neue Stadt
par Jean MAURE

Tiré de la revue Nouvelle Cité  juillet-août 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.