Tout le monde aspire à la solidarité.

Que le monde ait besoin d’Amour, nous l’avons clairement ressenti en 2020. Tout le monde aspire à la solidarité. Lors du premier confinement, nous avons eu le sentiment de perdre le contact avec les autres, rien ne se passait, tout le monde attendait la reprise. Quand le deuxième confinement s’est annoncé, nous avons  constaté  que  plusieurs  personnes  se  décourageaient,  et  qu’il  fallait  faire preuve de créativité pour aider les gens à se rapprocher dans leur quartier et leur paroisse.

Depuis  plusieurs  années,  nous  organisons  des  « soirées  de  l’Avent »  dans  notre  quartier. Chaque soir quelqu’un allume une lumière et décore une fenêtre, afin de faire briller toujours plus de lumières dans le quartier. Cela permet également de se rencontrer autour d’un verre et de faire connaissance. Cette année, le covid-19 a empêché cette initiative fort appréciée. En regardant un film de Noël, où des Américains allument ensemble les lumières de l’arbre de Noël du village, nous avons eu l’idée de mettre un sapin de Noël sur la petite place au cœur de notre quartier et d’inviter tout le monde à y suspendre une décoration de Noël, avec un vœu … Les voisins étaient enthousiastes. En quelques jours enfants et adultes en ont fait un sapin fantastique. Des dessins, de la décoration de Noël, des voeux, des lettres … La chose la plus belle, n’est-ce pas la lettre d’une dame qui disait que l’arbre de Noël l’avait de nouveau portée à l’extérieur ? Depuis la mort de son chien elle n’était en effet plus sortie de sa maison.

****

En paroisse également, il a fallu resserrer les liens. Chaque année, la veille de Noël, nous organisons une eucharistie pour une soixantaine d’enfants et leurs familles. Cette année, nous désirions rester en contact avec ces enfants d’une autre manière. Il y a eu plusieurs initiatives. A l’église on a mis des étoiles à la disposition des enfants qui se préparaient à la première communion, pour y écrire un vœu. Ainsi, nous avons pu décorer le sapin de Noël de l’église avec ces étoiles. Les confirmands ont également leur coin dans l’église. L’équipe paroissiale a confectionné des cartes annonçant la naissance de Jésus et a acheté des dragées, comme pour un baptême. L’intention était de les offrir aux enfants, mais, en fin de compte, nous les avons offertes à toutes les personnes qui venaient régulièrement à l’église.

Depuis un certain temps, nous enregistrons la messe célébrée à l’église afin que les gens puissent la suivre de chez eux. Pour beaucoup, c’est important. Nous proposons une unique célébration pour toute l’unité pastorale. Au début, il y avait de temps en temps des tensions parce que la célébration se fait toujours dans la même église. Nous avons alors décidé de choisir chaque semaine des lecteurs dans les différentes paroisses et confié également l’animation musicale aux différents organistes.

Nous voulions faire de la messe de Noël quelque chose de spécial ; c’est pourquoi la chorale des adultes a chanté avant et après la messe tandis que les enfants ont animé les chants de la célébration. Nous avons également invité les gens des différentes paroisses à exprimer leurs souhaits pour Noël, nous les avons filmés et diffusés à la fin de la célébration.

Nous ressentons une grande satisfaction, car des liens se sont développés et renforcés, non seulement au cœur de notre propre paroisse, mais aussi entre les différentes paroisses.

Même dans cette période difficile, nous constatons que quand, à partir de notre union à Dieu, nous essayons de « donner Son Amour », nous voyons de petits miracles se réaliser.

Ann

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.