« Pleure, tu auras de beaux yeux »

Voici un commentaire inspiré par la Parole de Vie de novembre 2020 : »Heureux ceux qui pleurent, ils seront consolés ». Heureux ceux qui pleurent, ils auront de beaux yeux. Lorsque, enfant, je pleurais, en guise de consolation, ma mère me disait : « Pleure, tu auras de beaux yeux ». Enfant, on prend tout au pied de la lettre. À défaut de me procurer la tendresse, qui aurait pu me soulager, cette phrase avait le mérite de détourner mon attention du chagrin qui m’habitait. Je rêvais aux beaux yeux que j’aurai quand je serai grande. Aujourd’hui, adulte, je repense à cette phrase. Je ne sais pas si la promesse des « beaux yeux » est tenue ! Mais la phrase prend un sens plus profond. Je me rends compte que des yeux mouillés par les larmes savent peut-être mieux voir la souffrance de ceux qui s’approchent. Des yeux qui ont pleuré peuvent poser sur l’avenir la clarté d’un regard lavé de toute tentation de pouvoir ou de résignation. Un regard habité d’une confiance fragile et forte à la fois. Des yeux qui ont pleuré sont lavés de toutes sortes de scories. Dans ce sens la promesse se réalise. Alors, oui ! « Heureux ceux qui pleurent, ils sauront consoler ! » EB

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *